swv french swv italian swv deutsch

Importance de l’analyse avant tout pari – 5 points à analyser

« Il faut savoir débrancher la tête et suivre le cœur », « écoute ton cœur ». Ces conseils si fréquents dans la vie courante ne sont certainement pas à appliquer en matière de pari. Là est tout le paradoxe : dans la vie où tout est rationalisé, il faut laisser jouer le hasard et la fortune alors que dans les jeux de hasard, il faut faire jouer la raison. Les jeux de hasard sont assez hasardeux tout seul pour qu’on s’y prenne au hasard. Et il y a au moins mille raisons pour lesquelles il faudrait faire une profonde analyse avant de parier.

Même dans le chaos, il y a un ordre

On a tendance à croire que c’est uniquement et absolument lié à la chance que l’on réussisse un pari. Autrefois, c’est bien ce que l’on pensait et c’est d’ailleurs cela qui a donné au mot chance le sens que nous lui connaissons aujourd’hui, à savoir hasard bienheureux. En effet, le mot chance vient de chéance (de choir qui signifie tomber). Le mot chéance désignait la façon dont les dés tombaient pour faire gagner ou perdre un parieur. Aujourd’hui on sait que l’on peut contrôler cette chéance ou chance (en français contemporains) et la faire tourner en notre faveur.  Car il l’y a beaucoup de constance à prendre en compte pour réduire le champ d’action du hasard absolu.

5 points à analyser avant de passer au pari

Voici quelques aspects à analyser conjointement pour effectuer un pari responsable. Il ne faut pas considérer seulement un seul aspect mais bien entendu plusieurs.

1. Etablir un aperçu historique des rencontres.

Le passé détermine en grande partie le présent. Cela vaut autant pour la vie de tous les jours que pour la vie des équipes sportives. Tu ne peux donc pas te positionner pour un pari sans te demander quels sont les antécédents entre les deux équipes ou les deux joueurs qui devront jouer le match. Y a-t-il une revanche que l’une des équipes ait à prendre sur l’autre d’un fait d’un échec précédant ? Qu’y a-t-il à savoir sur ces équipes ? Lorsque par exemple deux équipes ont déjà joué deux matchs que l’une a toujours remportés, le troisième match devient celui d’un défi pour la seconde équipe alors que la première risque de se complaire dans ces lauriers passés.

2. Consulter des statistiques intelligentes

Il est nécessaire d’insister sur la délicatesse des statistiques. Une rencontre sportive n’est jamais soumise aux vérités mathématiques et les données statistiques sont parfois les premiers ennemis des parieurs. Se fier par exemple aux statistiques établies depuis 10 ans sur des équipes qui ont évolué énormément n’a aucun sens. La source des données que l’on lit est donc déterminante pour sa fiabilité. On peut cependant trouver beaucoup de sites internet qui présentent en ligne des données fiables sur chaque match afin d’aider les parieurs sans se substituer à eux.

3. Juge l’état de chaque équipe

L’état d’une équipe se juge par rapport à ses résultats récents, ce qui est en parti fourni par les statistiques mais aussi par rapport à ses mouvements internes. Y a-t-il des joueurs qui soient souffrants, blessés ? Y a-t-il eu des transferts ? Si oui quel est le résultat de ces mouvements de transferts de joueurs et leur impact sur l’équipe ?

L’autre question à se poser par exemple est celle de savoir l’état de fatigue des joueurs. Il a été noté par exemple que les équipes qui ont peu de jours de repos entre les matchs de la ligue des champions (qui ont lieu les mercredis) et les matchs du championnat (qui ont les samedis). Ainsi le nombre de jours de repos pour chaque équipe est déterminant. Il te faut consulter le calendrier afin d’étudier clairement les différents matchs et compétitions dans lesquels chaque équipe est engagée.

4. Joue en terrain conquis

Ce n’est pas la peine d’aller parier en rugby alors même que l’on n’a qu’une connaissance limitée des règles de ce jeux, de la manière dont les équipes gagnent. Comment pourra-t-on gagner un pari sur un essai ou sur un drop alors même qu’on ignore ce que cela représente au rugby ? Si tu es un fan du football, parie au football. Ou alors fais-toi former longuement et largement avant de te hasarder hors de ton champ conquis.

Les réalités ne sont jamais les mêmes d’une discipline à une autre. Au foot par exemple, pariez sur le nul est très raisonnable alors qu’au rugby c’est totalement irraisonnable de parier sur le nul. Le vocabulaire non plus n’est pas le même d’une discipline à une autre. Au football un but donne droit à un point. Dans d’autres disciplines comme le basketball, le nombre de points sera déterminé en fonction de plusieurs facteurs. Pour éviter toute erreur, joue en terrain conquis, là où tu es certain de ne pas risquer de te tromper.

Mais attention, ce n’est pas parce qu’on est fan d’une discipline sportive et que l’on a ses équipes préférées dans cette discipline qu’il faut parier sur lesdites équipes. Il faut jouer avec sa tête et non avec le cœur.

5. Réfléchis sur la rencontre

Le mot enjeu est déjà lié aux jeux et au pari. Il renvoie à ce que l’on gagne au cours d’un jeu. Alors demande-toi ce qu’une équipe gagnerait au cours de la rencontre qui s’annonce. L’image parfaite est celle des matchs amicaux. Un match amical est un match sans enjeux majeurs. Les équipe se la jouent entre copains. Personne ne mettra le but contre son propre camp, mais personne ne se tue pour un match pareil. De toute façon on joue toujours autrement une finale de championnat qu’un match amical, on joue toujours sans entrain un match décisif pour la qualification qu’un match qui n’apporte rien quand on sait que de toute façon l’équipe est éliminée.

 

En un mot comme en mille, il faut retenir que le pari n’est pas une affaire de hasard seulement. C’est aussi un jeu de bon sens. Il faut donc travailler à réduire la part que la chance prend dans le pari en y introduisant une analyse rigoureuse et objective.

 

Top 5 des meilleurs sites de paris sportifs: