swv french swv italian swv deutsch

Parier au bon moment – Comment s’y prendre ?

Les spécialistes en management, les financiers et les spécialistes en placements bancaires sont tous d’avis qu’il faut rechercher le bon moment pour faire un investissement. C’est une règle qui s’applique aussi aux paris. Il ne faut parier ni trop tôt ni trop tard. Mais quel est alors le bon moment pour parier ? C’est à cette quête sur le temps que nous convie cet article.

Le défi du bon moment

Toute la vie humaine se règle sur la quête du moment opportun. On sait qu’il ne faut pas parier sur un match après qu’il est achevé. Mais avant le match, le temps où il faut parier n’est pas non plus clairement évident. En effet, celui qui parie trop tôt s’expose à un risque : il pourrait parier avant de disposer d’une information capitale qui, s’il l’avait eue avant de parier, aurait influencé son choix. S’il mise trop tard les cotes auront totalement diminué. Il faut donc trouver le juste milieu, ce qui demande de l’expérience et de la réactivité.

La difficulté pour les paris réside en réalité dans la fluctuation des cotes. Elles ne sont, en effet pas statiques et les bookmakers installent une grosse spéculation autour des values.

Comment prendre son pari au bon moment ?

Le bon moment n’est jamais le même dans toutes les disciplines sportives. C’est donc au cas par cas les divers cas de figure que l’on peut rencontrer.

Le bon moment au foot

Il faut éviter de faire son pari avant de connaître précisément la composition de l’équipe qui devra jouer. En fait au foot, la configuration de onze joueurs qui monte sur le terrain dès le départ est capitale. Il faut attendre d’avoir cette information avant de positionner un pari. En effet, on ne peut réellement faire un bon pari sans avoir cette information, car il faut savoir s’il y a des absents, des blessés et des suspendus, qui ne pourront jouer. Une équipe privée de plusieurs joueurs importants est toujours une équipe affaiblie.

Par ailleurs, si l’on parie trop tôt et sans davantage d’information sur la composition d’une équipe, il est possible que l’on se base sur des informations fausses, des rumeurs parfois alimentées par l’équipe elle-même pour semer le trouble chez son adversaire. L’idéal est donc d’attendre. Bien entendu, c’est avec le bon sens que l’on joue. Ce qui est énoncé ici demeure une règle générale et si la cote paraît value dès le départ, tu peux bien miser aussitôt si tous les autres paramètres sont favorables (degré de motivation, enjeux, historique des rencontres, à domicile ou à l’extérieur…)

Le bon moment au tennis

Lorsque tu envisages de faire un pari au tennis, toute la règle initialement énoncée sur le foot change radicalement. Si au foot il est recommandé de prendre le pari seulement après avoir réuni toutes les informations, au tennis il est plutôt plus sage de prendre le pari dès la sortie de celui-ci. Car c’est à sa sortie que le pari au tennis est le plus important, n’étant pas encore ajusté en fonction des mises. D’ailleurs il y a assez rarement d’informations qui arrivent à la dernière minute qui ait trait aux blessures. Le risque est donc largement minime. Et si tu es un parieur ayant accumulé de l’expérience et une parfaite maîtrise de la discipline, tu peux parier sur le direct. Pour se faire un maximum de bénéfice sur des paris en direct, le tennis est le sport idéal.

Le bon moment au rugby

Au foot, on voit bien des fois des équipes qui décident de ne pas aligner certains de leurs meilleurs joueurs pour un match afin de réserver de la compétence pour un autre match de grand enjeu. Au rugby aussi il y a des équipes qui choisissent de faire une impasse. Elles décident de ne plus de ne pas investir toute leur énergie dans un match. Si une équipe a choisi de faire une impasse, on peut généralement le lire dans la configuration du groupe car il y manquera beaucoup de titulaires. Voilà pourquoi il faut attendre la sortie des groupes avant de parier. La sortie des groupes se fait souvent deux jours avant le match.

Cependant il y a un inconvénient majeur : les cotes commencent à baisser pendant ce temps. C’est donc en procédant à une analyse du match que l’on peut réunir les éléments nécessaires pour savoir si c’est le bon moment ou non de prendre un pari.

Le bon moment pour le basket

Les cotes au basket sont très intéressantes lorsqu’elles ne sont pas encore ajustées. Une chose est intéressante au basket, c’est que contrairement aux autres sports, l’on peut disposer à l’avance des autres du calendrier d’une équipe et savoir s’il y a des blessés ou des suspendus ou non. Cela exige de toi, en tant que parieur, une certaine réactivité et une capacité à mobiliser les informations nécessaires avant de prendre ton pari. Plus tu attends au basket, moins les cotes sont intéressantes.

Une analyse du match pour mieux décider du bon moment

Au-delà de ces particularités, il y a des constantes que nous devons relever : il n’est pas toujours nécessaire d’attendre que la liste définitive des joueurs soit affichée avant de parier. En effet une bonne analyse des deux équipes permet d’avoir une idée plus ou moins claire sur chacune d’elle. Il existe par ailleurs plusieurs autres déterminants à prendre en compte lorsque l’on veut faire des paris. Par exemple l’enjeu d’un match influence énormément la qualité du jeu des joueurs, les équipes jouent autrement un match amical qu’un match de classement. Et pour le cas particulier des blessés et des suspendus, il existe des sites internet qui fournissent la liste de ses joueurs assez régulièrement. Il est donc possible d’avoir ces informations en ligne et donc de pouvoir se faire une idée plus ou moins fiable sur les équipes et sur le jeu qu’elles pourraient déployer.

Pour déterminer le bon moment, il faut avant tout faire une analyse du match, tenir compte de la discipline sportive en question et dans tous les cas, faire preuve d’une grande réactivité.Top 5 des meilleurs apps de paris sportifs