swv french swv italian swv deutsch

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

Présentation du Pari mi-temps/fin de match

Les paris mi-temps/fin de match sont assimilables à des “mini paris double”. Pour rappel, les paris double sont des paris associant 2 événements INDÉPENDANTS. On parle de paris combinés. Pour que ton pari double soit gagnant, il faut que chacun des 2 événements le composant survienne. Si on a les événements X, Y et Z on peut former 3 paris double X/Y, X/Z et Y/Z . Le pari X/Y est bon si à la fois X ET Y se réalisent. C'est le même mécanisme pour les paris mi-temps/fin de match. Dans ce cas les événements sont 1  N et 2 (2 fois).

La différence ici c'est qu'il y a 2 durées différentes, la 1ère  mi-temps et le match tout entier, et le même événement peut se produire sur chacune des 2 durées. X/X est donc possible et X/Y est différent de Y/X. Il y a en réalité 6 événements (2 x 3). Autre différence et pas la moindre, c’est que ces événements NE SONT PAS INDEPENDANTS, puisque le score à la mi-temps a un impact sur le résultat final. 

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

De ce fait on aura 9 “paris double” 1/1, 1/N, 1/2, N/1, N/N, N/2, 2/1, 2/N et 2/2. Le pronostic 1/N indique donc que l'équipe à domicile mènera au score au terme de la 1ère période et le match se terminera par un score de parité. Si tu mises sur ce pari et qu'il y a par exemple 2-1 à la mi-temps et 2-2 à la fin du match, ton pronostic est gagnant. Par contre s'il y a 2-1 à la mi-temps et le score n'évolue pas jusqu'au terme de la partie, ton pronostic est perdant.  

Ces paris sont donc plus compliqués que les paris classiques 1N2, puisqu'ils exigent que 2 événements surviennent. De ce fait, les cotes seront bien plus élevées. 

 Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

 

Pourquoi (ne pas) parier sur le mi temps / fin de match 

Ce type de pari est à éviter lorsqu'on est novice ou quand on ne dispose pas de temps nécessaire pour approfondir les analyses des statistiques. Par ailleurs il ne serait pas judicieux de miser uniquement sur un seul des 9 paris. Or miser sur plusieurs paris nécessite assez de capital et une bonne méthode pour la répartition de ce capital. C'est un véritable travail qui doit être effectué, et cela nécessitera de nombreuses données qui ne sont pas facilement accessibles. Pourquoi donc utiliser ce type de pari ? Pour ses cotes très élevées ! 

Les différents “paris double” constituant les paris mi-temps/fin du match affichent généralement de très grandes cotes. Tout pari gagnant permettrait d'empocher de grosses sommes d'argent. Pour que cela arrive sur le long terme, il faut être extrêmement vigilant dans le calcul des probabilités et l'analyse de matchs. Des paris fait au hasard ou au bout de calculs biaisés te mèneraient inéluctablement vers l'accumulation de pertes.  

Technique pour gagner au pari mi-temps / fin du match 

En parcourant plusieurs sites de conseils en paris tu pourras avoir accès à divers techniques qui te permettraient de gagner sur ce type de pari. La méthode généralement préconisée est celle dite du 6/9 ou du 66%. Notre conseil est le suivant, attention à cette méthode ! 

D'abord, il est vrai que 6/9 est environ égal à 66% (66,67% pour être plus précis), cependant cette technique ne vous donne pas SYSTEMATIQUEMENT 66% de chance de gagner comme elle le prétend. En effet cette technique préconise de miser sur 6 des 9 paris. Mais pour avoir 66% de chance de choisir le bon double pronostic parmi les 9 paris il faut que la somme des probabilités des 6 paris choisis soit au moins égale à 66%. Cela n'est pas systématique parce que tous les paris n'ont pas la même probabilité. Par ailleurs avoir le bon pari parmi les 6 choisis ne te garantit pas un gain net positif 

Par exemple: Tu mises 10 euros  sur chacun des 6 paris après t'être assuré que la somme des probabilité est bien au moins égale à 66%. Bingo ! tu tombes sur le bon pari qui affichait une cote de 5.

tu as donc un gain net de 40€ (5 x 10 – 10). Or les 5 autres paris sont perdants, tu perds donc 50€. Au total, bien qu'ayant effectué le bon pari tu te retrouves avec une perte nette de 10€. 

Pour ne pas être perdant lorsqu'on gagne (ce qui serait terriblement frustrant) il aurait fallu miser la même somme sur des paris ayant des cotes au moins égales à 6. 

Dans notre exemple précédent, si tous les 6 paris avaient une cote de 6 tu n'aurais rien perdu (mais rien gagner également). 

Il est donc primordial de faire attention à 3 éléments: la probabilité de chaque pari, leur cote et la répartition de la mise totale. 

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

Les étapes

S’il existe une relation entre la cote affichée et la probabilité de l’événement, il faut cependant éviter de déduire cette probabilité à partir de la cote offerte par le bookmaker. En effet il existe un écart entre la probabilité réellement calculée par le bookmaker et celle reflétée par la cote. Cet écart correspond à la marge attendue par ce bookmaker. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux déterminer les probabilités à partir de sa propre analyse.  

– Déterminer les probabilités

La méthode la plus utilisée dans les paris sportifs pour déterminer les probabilités se base sur la loi de poisson. Celle-ci va « convertir » les statistiques en probabilité d’occurrence d’un événement. Tu pourras appliquer cette formule sur excel : Loi.Poisson(X ; moyenne ; faux) afin de déterminer les probabilités de chaque événement (X). 

Par exemple, si une équipe A marque en moyenne 1,3 but par match, la probabilité qu’elle marque 2 buts au prochain match se calcule ainsi sur excel : Loi.Poisson(2 ; 1,3 ; Faux). Tu obtiendras 0.2303. l'équipe A a donc 23% d’inscrire 2 buts au prochain match. 

A partir de cet exemple, et connaissant les règles fondamentales des calculs de probabilité tu peux déterminer les chances de voir un 0 – 0  ou un 1 – 2 lors d’une 1ère mi-temps d’un match ou tout simplement celles de voir une victoire ou un match nul. 

En procédant ainsi tu attribueras à chacun des 9 paris une probabilité. Il faut garder à l'esprit que pour chaque pari les 2 événements ne sont pas indépendants. Cela complexifie le calcul. Ces probabilités doivent aussi être ajustées en fonction de plusieurs facteurs qualitatifs comme la forme du moment des équipes, la météo, l'enjeu du match, les absences, la fatigue…C'est donc à ce moment qu'intervient la subjectivité. L'expérience et la connaissance du sport feront la différence. 

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

 

– Choisir les paris

Une fois les probabilités obtenues, il faut classer les 9 paris par ordre décroissant de probabilité. Le 1er pari étant le plus probable, le 9ème, le moins probable. On sélectionne ensuite les 6 premiers paris.  Ici, il faut s'assurer que la somme des probabilités de ces 6 paris est bien supérieure à 66%. Si ce n'est pas le cas, il vaut mieux s'abstenir de participer au pari. 

Il faut par la suite vérifier que pour chacun de ces 6 paris, le bookmaker propose une cote supérieure 6. Ainsi, si le 1er pari dans ta liste, c’est-à-dire le plus probable, a une cote inférieure ou égale à 6, il faut l'éjecter le pour le remplacer par le 7ème de ta même liste, si celui-ci a une cote supérieure à 6 et si la somme des probabilités des paris 2 à 7 reste supérieure à 66%.

Puis, tu vérifies les mêmes conditions pour le second pari, que tu remplaceras par le 8ème s'il n'a pas une cote supérieure à 6, ainsi de suite.  

En résumé, tu dois avoir au moins 6 paris affichant des cotes supérieures à 6 et avec une probabilité globale supérieure ou égale à 66%. 

Une fois toutes les conditions respectées et le choix des paris opéré, il te restera à miser la même somme dans chacun des 6 paris. Ceci est très important. Tu peux être tenté de miser plus d'argent sur les plus grandes cotes ou à l'inverse sur les paris les plus probables. En procédant ainsi tu t'exposes à perdre plus d'argent que tu gagneras en cas de bon pronostic. 

Cas Pratique

Pour la rencontre Real Madrid vs Dortmund, nous disposons de 60€ de capital. les cotes affichées par notre bookmaker sont les suivantes:

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier

Nous constatons déjà qu'il y a 7 paris ayant une cote supérieure à 6. Bon signe !!! Nous pouvons commencer notre analyse des statistiques et des facteurs conjoncturels pour déterminer grâce à la loi de Poisson et après ajustement les probabilités de chaque pari.

R = victoire du Real,  N = nul, B = victoire de Dortmund

On a le tableau probabilité en ordre décroissant (les probabilités sont des hypothèses):

Pari mi-temps / fin de match – Les astuces pour bien parier
On constate que les 6 paris suivants N/N, R/N, N/B, B/N, B/R et B/B ont tous des cotes supérieures à 6 et que la somme de leur probabilité est égale à 67%. Notre liste est valable. R/R et N/R sont éliminés de notre liste de 6 puisque leurs cotes sont inférieures à 6. Ils sont remplacés par B/R et B/B.

On repartit ensuite nos 60€ de capital en 6 mises de 10€ chacune sur les paris élus.

 

Notre avis

Les paris mi-temps/fin de match font partie des paris les plus difficiles à gagner. Si les cotes des double pronostics sont très alléchantes, il faut faire attention et ne pas se jeter immédiatement dans des pronostics hasardeux motivés par l’illusion de gains conséquents. Il est très difficile de prédire le bon couple d’événements surtout que ceux-ci sont dépendants. Cet aspect rend complexe le calcul des probabilités et l’analyse des données. Ce type de pari est déconseillé aux amateurs et aux parieurs occasionnels 

La technique dite des 66% permet de multiplier ses chances dans ce type de pari. Cependant il faut être très rigoureux dans son application et éviter les choix hasardeux. Par ailleurs il faut garder à l’esprit que l’utilisation de cette technique et du calcul de probabilité en général s’appuient sur des données historiques et contextuelles, il faut donc savoir relativiser leurs résultats. Il faut surtout faire preuve de bon sens et associer aux calculs l'expérience et la connaissance du sport.  

Top 5 des meilleurs sites de paris sportifs: