swv french swv italian swv deutsch

9 paris que tu dois connaître et maîtriser !

Toute activité humaine s’approprie un domaine, mais aussi un langage qui sert à désigner ses différents aspects. Il en est de même du monde des paris. Le pari 1N2 n'est pas le seul qui existe. Le parieur se doit donc de connaitre tous les différents types de paris pour une action plus performante.

Il ne suffit donc pas d’en savoir plus que la grand-mère sur la question des paris en ligne. Il faut avoir une claire connaissance de chaque pari. Nous te présentons ici les paris essentiels à connaître !

1. Le pari simple

C’est le pari le plus commun et celui auquel tout le monde pense en premier le fameux 1N2. Le pronostic est fait sur le résultat de fin d’un match. « 1 » désigne la première équipe, « 2 » désigne la seconde équipe et le « N » renvoie au Nul. Vous avez donc trois possibilités de choix dans un pareil pari : la première équipe l’emporte, ou la deuxième l’emporte ou encore la rencontre est sanctionnée par un Neutre.

Le gain se calcule de la façon suivante : (cote x mise) – Mise.

Par exemple, il y a une rencontre entre FC Barcelone et Chelsea. La cote est la suivante :

1 : 2

N : 3

2 : 2.2

Si tu paries 100€ sur la victoire de FC Barcelone, ton gain sera calculé comme suit :(100×2) -100 = 100€.

2. Le pari chance double

C’est un pari qui offre peu de gain parce que les cotes sont généralement basses. En revanche, on a peu de risque d’échec. Il permet de doubler ta chance de gagner le pari. En effet, on reprend le schéma 1N2 du pari simple, mais au lieu que le pari ne porte que sur un événement, on parie plutôt sur deux événements : « La première équipe gagne ou il y a un match nul » par exemple. Le pari chance double pourra être aussi : la deuxième équipe gagne ou match nul ». Pour gagner ce pari, il suffit d’analyser le match au point de pouvoir éliminer un événement et parvenir à affirmer par exemple : « Dans tous les cas, l’équipe 2 ne peut gagner ce match. » Dès lors ton pari sera « l’équipe 1 remporte ou match nul ».

3. Le pari combiné

C’est le pari le plus lucratif et, bien sûr l’un des plus complexes. Le parieur doit pronostiquer simultanément sur plusieurs rencontres. Votre gain est alors calculé à partir du produit des différentes cotes des événements sur lesquels tu as misé. S’il peut faire saliver tout parieur par le gain attrayant qu’il laisse entrevoir, c’est un pari dont il faut se méfier lorsque l’on est un nouveau parieur. C’est un pari qu’on n’approche pas avec succès sans une certaine maîtrise des jeux d’argent en ligne.

4. Le pari Over/under

C’est un pari dont le résultat ne dépend par de l’issue du match. En fait over/under peut être rapproché de son étymologie pour signifier « plus de/moins de ». Le parieur est donc appelé à pronostiquer sur les occurrences d’un événement au cours d’un match ou d’une rencontre entre deux joueurs (deux boxeurs par exemple) ou deux équipes (comme au football).

5. Le pari sur le score exact

Ici, le parieur est appelé à pronostiquer sur le résultat quantitatif d’une rencontre : le nombre de buts le nombre de points…C’est donc un pari pour lequel l’on n’a pas de propositions déjà faites par le bookmaker.

Par ailleurs, on peut pousser la précision d’un cran et donner l’ordre dans lequel devra se présenter le résultat. Dans ce cas qui donne lieu à des cotes toujours plus intéressantes, il peut s’agir par exemple de dire combien de but chaque équipe marquera au cours d’une rencontre. La précision devient la première exigence ici parce que 2-0 n’est par la même chose que 0-2. Il va donc de soi que ce n’est pas le premier pari auquel le primo-parieur doit rêver. Il est capital de faire des analyses profondes avant de miser pour un genre de pari.

6. Le pari face à face

C’est un pari relatif aux rencontres entre deux joueurs, et non les rencontres opposant des équipes. Il concerne donc surtout la boxe, le tennis ou encore l’escrime. Le pari ici consiste à déterminer lequel de deux compétiteurs emportera une rencontre. Généralement il faut partir d’une étude précise de l’historique des deux joueurs, pour s’inspirer de leur performance précédente afin de projeter le futur possible. Il ne faut donc par faire un pari au hasard.

7. Le pari handicap

Le terme handicap vient ici du fait que l’on suppose qu’une des deux équipes est comme handicapée. C’est généralement l’équipe la plus cotée. On lui attribue dès le départ des points pour équilibrer les deux équipes, puisque généralement, c’est l’équipe la moins forte qui est la plus cotée. Ici aussi, comme pour le pari 1N2, il s’agit de parier sur l’équipe qui remportera la rencontre, tout en tenant compte du « handicap ».

8. Le Live bet

C’est le pari en direct. Comme son nom l’indique, on parie en direct sur un match déjà en cours. Pour en ajouter à l’excitation que le match produit en plaçant des cotes très élevées, ce qui rend le pari encore plus intéressant et parfois hasardeux. C’est sans doute l’un des paris les plus excitants parce qu’il est presqu’impossible de ne pas parier avec émotion, pris comme on est dans un match sulfureux, au score incertain avec des joueurs fous qui renverse le tableau à chaque instant. S’il fait monter le taux d’adrénaline, il est tout aussi improbable. A jouer avec modération et dans un effort d’objectivité.

9. Pari Mi-temps/ Fin de match

Le pari ici est porté sur le résultat à mi-temps et le résultat à la fin de match. Le pari n’est considéré comme gagnant que si les deux pronostics sont corrects.

 

Ce ne sont là que les paris les plus fréquents et l’on se rend vite compte à la pratique que d’autres types de paris pourront être déduits de ceux-ci. Il faut aussi signaler que le reste dépend de la discipline sportive dans laquelle l’on veut se spécialiser pour les paris. On parie autrement au football que sur une rencontre de boxe.

Top 5 des meilleurs sites de paris sportifs: